NOS SUCCÈS

Nos succès se caractérisent par la réussite aux examens en moyenne sur les trois dernières années.

92%
Diplôme National du Brevet
79%
BEPA S.A.P (Service aux Personnes)
100%
BEPA T.E.E (Travaux Exploitation Elevage)
81%
(11 mentions)
BAC professionnel SAPAT

Mais également par l’insertion professionnelle

Les stages sont un véritable atout pour préparer les jeunes à l’emploi.
Les témoignages des jeunes et des parents qui suivent sont là pour le prouver

Alexis

Agriculteur
L’esprit d’encadrement à la MFR m’a permis de réussir mon Bac Pro et trouver un métier grâce aux relations professionnelles. Après avoir longtemps évolué dans le milieu du cheval, à 23 ans je me suis installé agriculteur en GAEC avec mon père. Nous avons développé un élevage laitier de vaches Jersiaises et poursuivons notre conversion en BIO.

Noëmie

Aide-Soignante
Arrivée en 4è à la MFR, j’ai poursuivi jusqu’au BEPA à la MFR. mon parcours m’a permis d’entrer en formation d’Aide-Soignante à l’Institut de Granville. A la MFR, les formateurs nous ont beaucoup suivi en étant toujours présents pour nous soutenir individuellement. Ils nous ont appris des véritables tâches de la vie et du travail pour nous préparer aux stages et à l’emploi.

Sabrina

Après l'obtention du brevet, ne sachant pas vers quelle branche de métier je voulais me diriger, j'ai décidé de découvrir le milieu du service à la personne et donc je suis entrée en première année de BEPA services aux personnes. Au fur et à mesure des stages, j'ai apprécié le fait de travailler auprès de différents publics. Après avoir obtenu mon BEPA, j'ai poursuivi en BAC professionnel services aux personnes et aux territoires à la MFR. En 2014, j'ai obtenu mon BAC, j'ai ensuite travaillé pendant un an à l'ADMR, avant de passer et de réussir le concours d'entrée en formation d'assistant de service social. Pour moi, la MFR n'est pas seulement un établissement pédagogique proposant une formation théorique en lien avec la pratique, c'est une école qui m'a donné le goût d'apprendre et de me surpasser.

Virginie

ASH dans un EHPAD
Grâce à la MFR, j’ai eu mon premier employeur car il me connaissait déjà à travers les stages. Depuis mon BAC à 18 ans je n’ai jamais arrêté de travailler. La MFR m’a appris à devenir autonome, on y est bien encadré et les voyages restent un très bon souvenir. Aujourd’hui mon projet est de devenir Aide-Soignante.

Elodie

ASH dans un EHPAD
À la MFR on se forme tout en étant à l’école et les stages m’ont donné accès à des employeurs dans plusieurs régions. La MFR c’est marquant, accueillant, c’est un soutien et une expérience à vivre où l’on crée des liens avec les élèves et les formateurs. Mon projet aujourd’hui : devenir AMP.

Emilie

Agent Social et d’Animation
Après la MFR j’ai poursuivi avec un CAP et un CAE dans la petite enfance, et je travaille à la crèche d’Avranches depuis 5ans. C’est super! La MFR m’a appris à être indépendante et les stages m’ont donné une direction et une expérience de travail indispensables.

Murièle

Maman
Ma fille avait beaucoup de mal à suivre les cours lorsqu'elle était au collège. La vie en collectivité avec la participation aux différentes tâches ménagères avec ses camarades était une excellente introduction à sa future vie d'adulte. L'encadrement et l'accompagnement étaient réels et constants. Ses notes sont remontées en flèche. Elle a pris goût à l'alternance, la découverte des différents lieux de stage... Elle a eu son Brevet ainsi que son BEPA Services aux personnes! La disponibilité de toute l'équipe éducative est un atout très fort au niveau de la MFR. Ils ne baissent jamais les bras et sont constamment à l'écoute des jeunes et des familles, c'est une vraie richesse pour nos jeunes!

Isabelle

Maman
Je ne regrette pas d’avoir laissé mes enfants choisir la MFR. Elles sont maintenant toutes autonomes, épanouies et actives dans le monde du travail. La MFR c’est une vraie école de la vie qui les a formées et responsabilisées.

Marion

Coiffeuse
Le succès de mes soeurs m’a donné envie de venir à la MFR. Je ne savais pas ce que je voulais faire, les stages m’ont ouvert les portes et m’ont permis de découvrir mon futur métier : la coiffure. Après le CAP j’ai poursuivi en BP et je compte bien ouvrir mon propre salon dans l’avenir.

Marion

Aide-Soignante
Avant d'être à la MFR, j'étais dans un collège. Je suis arrivée à la MFR parce qu'après ma 5ème je disais à mes parents, que "j'arrêtais l'école" ayant à peine l'âge de 15ans c'était légèrement compliqué. Et la MFR de Vains-Saint Senier m'a ouvert ses portes en 4ème. Ce qui a motivé mon choix, c’est la convivialité, le partage, la complicité, l'alternance, et surtout le soutien de l'équipe pédagogique. Aujourd'hui je vais passer les concours Aide-Soignante. Si j’étais restée au collège, je n’aurais probablement eu aucun de ces diplômes !